Site proposé aux membres d'une certaine Compagnie pour faire du jeu de rôle par forum (ou jdr pbp) sans polluer leur propre forum... et pas seulement le samedi.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lystrella Rougecrin

Aller en bas 
AuteurMessage
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Lystrella Rougecrin   Mar 25 Oct - 10:41





Lystrella Rougecrin est un jolie brin de femme d'environ 1,75m pour une 60ene de kilos. Athlétique toujours vêtu d'une chemise de soie blanche et de chausse de cuir. Sa taille est ceinte d'une large étoffe rouge et orange dont elle ne se sépare jamais. On la voit souvent affublé d'un impressionnant sabre d'abordage de 4 pieds de long, bien plus grand que les modèles conventionnels.

Elle dégage du charme et de la désinvolture et aime bien se faire donner du "capitaine" mais on la surprend souvent a jeter des coups d’œils, jaugeant ses interlocuteurs ou tout simplement les personnes qu'elle croise. Alors qu'elle n'y a jamais mis les pieds elle a l'air de connaître toutes les rues et ruelles d'Ambre par coeur mais aucun de ses commerces ni de ses maisons. Elle s'amuse même de l'emplacement de certaines boutiques et tavernes.

Avenante, elle manque peut être un peu de retenue et rit fort volontiers aux blagues pas toujours du meilleur goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Sam 29 Oct - 20:20

Une version plus civile. Voguant vers Ambre.


_________________
A l'abordage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Mer 9 Nov - 16:51

Journal de bord du Lys Carmin, Capitaine Lystrella Rougecrin, Protectrice du pacte des 9 mers, Princesse de Marbe et d'Ambre :

3 ème Dimar du mois de la Haute Marée d'été, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Port de Marbe, matin.


- Aujourd'hui, alors que j'attendais avec impatiente un émissaire de mon si mystérieux parrain, j'ai eu l'extraordinaire surprise de voir débarquer un oncle et une tante inconnues voguant à bord d'un magnifique voilier arborant une licorne qui cabre.
J'ai été à la fois déçu de ne pas en apprendre plus sur celui qui m'offre chaque années de si somptueux cadeaux, mais émerveillé de me découvrir ces nouveaux parents.
Lui était un solide marin barbue et elle ressemblait à une frêle demoiselle rousse toute de vert vêtu.

Après de rapide présentation ma tante se dirigea au palais rencontrer Mère, alors qu'avec mon oncle Gérard, nous filions vers une des meilleures taverne du port boire ce qu'il se fait de mieux à Marbe. Il fut plutôt évasif sur ma nouvelle famille mais me confia une lettre qui m'appris que j’étais princesse d'une contrée nommée Ambre et le roi, un autre de mes oncles, me conviait à une réunion qui avait pour but de rassembler tous mes cousins et mes cousines.
Malgré une petite rixe assez habituelle dans ces lieux je pris la nouvelle plutôt bien.

Nous sommes retournés au château pour que je puisse m'entretenir avec Fiona. Elle semblait être très intéressée par le plus grand secret de notre citadelle.

Le lendemain, je l'ai conduite au fin fond des geôles, dans la partie interdite du palais pour lui montrer la salle au tracé étrange. Une inscription labyrinthique lumineuse parcouru d'une unique fissure recouvrant le sol. Je l'ai traversé à sa demande pendant qu'elle m'observait méticuleusement.

Et me voila dans la mer marbienne, je distingue les lueurs du port au loin. Heureusement que je suis bonne nageuse, il m'a bien fallu trois heures pour rejoindre les quais !

Quelques jours plus tard nous avons enfin levé l'ancre pour Ambre. Une paisible traversé de quelques jours. Rien à voir avec mes expéditions périlleuses lorsque j'explorai les Ombres proches. Leur façon de voyager est clairement plus "parfaite" que la mienne.

8 ème Dimercre du mois de la Haute Marée d'été, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, après midi.

- Me voila enfin a Ambre. Magnifique citadelle aux nombreuses splendeurs. J'ai erré dans la citée histoire d'en apprendre un peu plus sur les lieux. Puis j'ai gagné le château afin qu'on me conduise a ma chambre. Malheureusement la reunion n'etait pas pour tout de suite et j'ai malheureusement dîné seul le soir.
Espéreront que les jours prochains soit plus propice à la rencontre de membre de ma famille.

_________________
A l'abordage !


Dernière édition par Lystrella le Mar 1 Mai - 19:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Sam 6 Jan - 9:46

Journal de bord du Lys Carmin, Capitaine Lystrella Rougecrin, Protectrice du pacte des 9 mers, Princesse de Marbe et d'Ambre :


8 ème Dije du mois de la Haute Marée d'été, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, matinée.

- Cette cité est somptueuse ! Ces proportions et ses rues sont semblable à Marbe mais le faste, la qualité de sa pierre et la beauté des ses bâtiments n'est aucunement comparable. C'est à la fois si familier et si déroutant. Si tôt séparé de Gérard j'ai arpenté ses axes de fond en comble toute la journée. Heureusement que sa topographie est en tout point identique à ma ville natale, impossible de m'y perdre.
Il est toutefois surprenant et amusant de croiser une fabuleuse échoppe de soierie du cercle d'or là ou devrait se tenir le bordel de la grosse Sonia ou bien de voir une sublime villa appartenant à une grande maison à l’emplacement même de l’entrepôt de Loscur l'Eunuque et de sa bande de flibustier !
Tant de similitude alors que les deux lieux ont si peux en commun ça en donne le tournis.
En fin de journée j'ai toutefois rejoins le chateau et à ma grande surprise j'y ai été reconnus et accompagné dans une superbe chambre.


1er Mancheïd du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, après midi.

- On vient de me présenter à Dame Margot, une perceptrice des cours de Ambre, cela promet d'etre barbant ! Certes j'ai déjà eu des cours sur la noblesse et les confréries pirates de Marbe ou bien même sur la bienséance ou les us et coutumes des maisons nobles des 9 mers. Mais bon j’étais jeune et déjà cela me saoulait, et malheureusement, bien moins qu'un bon rhum !
Cela dit après quelques heures qui deviennent vite quelques jours, à mon grand étonnement, ces entretiens sont en fait fort intéressants. Margot est fort plaisante, intarissable et, je dois admettre, plutôt convaincante. Nous avons même fais venir un tailleur pour ma robe de bal, j'adore !


2 éme Dinûl du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, matinée.

- Gérard a toqué a ma porte, il avait l'air grave et a revêtu une tenue de marin qui en dit long sur le bonhomme. Sans grande parole il m'a conduit dans une crique non loin du port. Dans celle ci se trouve un mausolée ainsi que deux hommes, l'un à la carrure modeste, que l'on me présente comme le roi Random, l'autre une coupe à la main s'appelle Corwin. Tous deux font partit de mes oncles.
Je devine, d’après ce que j'en sais, que nous devons nous trouver sur la tombe de mon père, et que nous allons avoir une conversation sur mes intentions vis a vis de mon paternel et du meurtrier de celui ci.
Ça n'y manque pas, le Roi me fait part de ses craintes d'une escalade de la vengeance, Corwin m'explique comment ses querelles avec Eric on faillit précipiter la perte de Ambre et Gérard me fait comprendre du regard qu'il est de leur avis mais aussi que la situation qui se joue à cette endroit particulier l’émeut quelque peu.
Mais je fais taire leurs inquiétudes. Je suis bagarreuse certes, mais je sais que des conflits incessants ne mènent qu'à la perte de villes et de nations entière, tel a failli être le cas à Marbe avant que le pacte des 9 mers fut conclut.
J'ai juré solennellement, devant le roi, que le sang ne coulerai plus sauf si, bien sur, l'on m'y contraignait.
Toujours est-il que j'ai réussi à détendre l’atmosphère et que Random eu l'air satisfait de ma réaction et, après quelques échanges, nous sommes rentré au château tranquillement.

_________________
A l'abordage !


Dernière édition par Lystrella le Mar 1 Mai - 19:45, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Mer 28 Fév - 15:04

Journal de bord du Lys Carmin, Capitaine Lystrella Rougecrin, Protectrice du pacte des 9 mers, Princesse de Marbe et d'Ambre :


2 éme Diercrem du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, matin.

- Nous voila arrivé le jour de la cérémonie. Je suis descendu, au petit matin, dans un des parcs du palais, dans une belle robe verte, faisant ressortir mes cheveux de feu et ma ceinture mandarine.
Des sièges sont disposés en rangées, Dame Margot gère les préparatifs et le personnel.
Je suis allé directement m’asseoir auprès de Gérard vu que je ne connais vraiment pas grand monde.
J'ai constaté certaines réactions à l'arrivée de quelques invités. Tout d'abord un brun vêtu de noir et d'argent, plutôt en retard, puis un colosse blond pour lequel l’assemblée s'est tut. Un certain Dalt.
Nous sommes au grand complet à la Chapelle de la Licorne, excepté cinq fauteuils vide et un retiré. La célébration commence. D'abord un prêche puis Random se lève et commence à appelé des membre de la famille un à un. Un oncle puis beaucoup de cousins et cousines. Apparemment tout ce qui n'ont pas déjà prêté allégeance officiellement à la couronne de Ambre doivent y passer.
A mon tour, et une fois le serment réitéré envers le Roi, me voila fait Comtesse de la Péninsule d'Azur, je ne sais pas vraiment à quoi cela correspond mais cela en jette !
Une fois tout le cérémoniel passé et mes hommages rendu au roi et à la rein, j'ai repéré les fils du roi s’éclipser en direction d'un labyrinthe végétal et j'ai donc décidé de les suivre.
Les présentations faites les descendants de Random m'on fait fort impression et je sens déjà un élan de sympathie pour ce coté de la famille. Nous voilà rejoins par Emetrios, taciturne guerrier, difficile de se prononcer sur le sujet, puis par Bérenger, rouquin hyperactif. Nous nous lançons dans un débat frénétique au sujet des préparatifs d'une éventuelle expédition.
Bien sur, et même si j'y met la meilleure volonté, nous n'arrivons pas à nous mettre d'accord. Tristan voudrais une armée, Emetrios même pas une poignée alors qu'il a failli succomber à l'assaut de deux bêtes, Bérenger met de l'huile sur le feu avec de folles élucubrations et Martin donne des conseils avisés qui finiront par payer car la compagnie finit de se disloquer pour de plus mures réflexions. Et puis nous devons nous préparer pour la réception du soir même.


2 éme Diercrem du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, soir.

Toujours dans le premiers, je suis arrivée dans ma robe de bal et j'en ai profité pour faire quelques pas de dance avec Tristan, lui aussi très ponctuel. Bien sur il ne veux pas démordre de ses 60 cavaliers, minimum vital pour une expédition d’après lui.
Après cela je fais la connaissance de Victoire, fille de Julian et de Nora, fille de Llewella. J'ai été très intéressé par la mystérieuse Rebma, mais mon attention à été principalement occupé à essayer de provoquer Victoire afin de l'inciter a se mêler a notre future expédition, non sans garder à l’œil celui que l'on me désigne comme étant Rinaldo.
Malheureusement comme celui ci s'esquive, je ne pourrai lui être présenter et je décide de reporter mon attention sur Cassandre, fille de Deirdre, plus grande combattant qu'ai jamais connu Ambre.
Celle-ci prend ma direction alors que je comptais l'accoster et m’entraîne à sa suite sur les traces du roi de Kashfa. Apparemment elle veut lui demander des comptes sur la disparition de sa mère et par la même occasion de mon père.
Nous voici lancer dans des dédales de couloir mais Cassandre semble déterminé et savoir parfaitement ou trouver notre cousin. Arrivé sur place je la vois bouillir et se saisir sa rapière. J’interromps son geste, cherche à l’apaiser et lui propose de garder son arme pour éviter tout dérapages.
Malheureusement pour moi c'était un stratagème, dés que je me saisi de l'épée je me sent désincarner et assiste impuissante au spectacle de mon corps, incontrôlable, transpercer le cœur de Rinaldo avec l'arme de Cassandre. J’aperçois ma cousine, un sourire dément aux lèvres, revêtir une armure d'argent, sortie de nulle part, et m'expliquer que c'est notre destin de se faire la guerre, sans mon père sa mère ne serait pas tombé. Paralysé et impuissante elle m'étale d'un formidable coup de poing et ce n'est que bien plus tard que je reprendrais conscience dans ce qu'il semble être une geôle de Ambre !
J'entend la voix de Gérard me dire d'y aller doucement puis après m'avoir tendu un linge humide il m'interroge sur les faits qui se sont produits dans les couloirs. Il à l'air de croire ma version et, avant de partir, m’avertit que le Roi viendra lui même me questionner.
Quelques secondes plus tard un autre oncle rentre dans le cachot. Ce n'est pas Random mais Dalt qui vient à son tour me poser des questions.
Lui aussi semble me croire et me promet d’intercéder en ma faveur.
Vient le tour du roi, mon Roi, que j'ai juré plus tôt de servir. Il est plus froid et parait plus déterminé lors de sont interrogatoire. Il ne m'interromps quasiment pas et s'en retourne comme il est venu me précisant juste qu'il prendrait vite une décision.


2 éme Diuej du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, petit Matin.

Après avoir été sortie de mon cachot de bonne heure par Gérard, j'ai fait un rapide détour par ma chambre pour faire un brin de toilette.
Quelques minutes plus tard je rejoins le Roi, Bleys, des cousins et cousines ainsi que Lord Chantris et Lord Danesh dans une salle de conseil.Nous débattons des faits survenus la veille, des complications politique que cela implique et des attaques subit par Bérenger et Emetrios.
Nous tombons d'accord sur le fait qu'il faut enquêter aux Cours et sur la provenance de ces bêtes.
Bleys, Tristant et moi même partirons de l'ombre de Clara, Emetrios et Bérenger prendrons la mer en direction du port ou ces molosses ont attaqués le fils de Eric.

_________________
A l'abordage !


Dernière édition par Lystrella le Mar 1 Mai - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Mer 28 Fév - 15:53

Journal de bord du Lys Carmin, Capitaine Lystrella Rougecrin, Protectrice du pacte des 9 mers, Princesse de Marbe et d'Ambre, Comtesse de la péninsule d'Azur :


2 éme Dierdnev du mois du Requin-Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ambre, petit matin.

Au petit matin, un tambourinement énergique me tire de mon lit. Bleys tout sourire m'annonce qu'il a trouvé le moyen idéal pour faire le voyage. Il a l'air pressé mais m'accorde quand même quelques minutes pour que je me prépare. Il ne m'en faudra pas plus pour être prête pour le voyage et piaffer d'impatiente en attendant la surprise de mon oncle.
Nous passons prendre Tristan puis, à l'aide de l'atout de Clara, nous nous transportons dans une autre ombre.
Nous voilà dans une immense campement en fête, en plein milieu d'un désert. Notre cousine se tient devant une grande tente rouge, l'air parfaitement à sa place. Elle nous conduit devant une enclos rempli de montures reptilienne ailées !
C'est génial. Question "extraordinaire" là on tient quelque chose. Je trépigne à l'idée de voler sur le dos d'un de ses animaux.
Vu que nos cousins ont été attaqué au sol, la voie des airs semble la plus sure.
Nous prenons donc congés de Clara et commençons notre chevauchée fantastique à faible altitude afin que Tristan puisse modifier la substance d'ombre.
Tout en observant attentivement les efforts de mon cousin, je prend en main ma monture non sans panache. Après tout c'est la première fois que je vole et cela risque de ne pas se reproduire de si tôt.
Le premier jour se termine sans encombres. Une petit campement et une petit peu de gibiers feront notre soirée.
Nous établissons un tour de garde mais au final Bleys ne nous réveille pas et nous passons une fort paisible nuit. Étrangement bien plus reposante qu'une de ses précédentes nuits à la belle étoile d'ailleur !


2 éme Diemas du mois du Requin Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Proche des Cours, journée.

Notre deuxième jour sera plutôt monotone, mais nous finirons par arriver en vu du territoire de la mère de Tristan.
C'est à partir de ce moment que notre oncle nous fait ses adieux. Il nous indique qu'il a d'autres plans et nous conseille de rester sage. Inquiétant vu sa réputation.
Mon cousin ralenti et saisi un atout puis au bout de quelques instants m'indique que nous allons nous rendre dans la Plaisance de la chasse, une ombre non loin de celle-ci, où nous pourrons nous reposer.
Le dépaysement est total. Un imposant soleil doré, un ciel pourpre, un océan vert, un végétation fort dense et des créatures chitineuses pourvues de deux paires de pinces.
Nous finissons par mettre pied à terre prés d'un bâtiment en U hérissé d'épieux. A l’intérieur je découvre de nombreux trophées de chasse. Nous prenons place dans un salon où mon cousin nous sert deux verres d'un alcool local plutôt costaud.
Je contemple alors le fils de Random sous un nouveau jour. Moins guindé et plus relâché et surtout un brin plus sombre.
Dame Zorah Zeydon fait finalement son apparition accompagné de quatre serviteurs. Celle-ci fait la moue devant son fils mais m’accueille avec courtoisie et m'indique que je suis ici sous sa protection. Tristan fini par se ressaisir et fait les présentations en bon et du forme.
Nous échangeons de mondanités avant de rejoindre nos appartements.
Quelques préparatifs de rigueurs au cas où et me voilà repartis pour une nuit paisible ou presque...


2 éme Mancheïd du mois du Requin Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Plaisance de la chasse, matin.

Au matin d'une nuit compliqué dans ce lieu proche du Chaos les lieux sont complètement vide. Un mauvais pressentiment m'assaille quand, en me rendant à l’extérieur, je tombe nez à nez avec Cassandre !
Alors que je me prépare à l’affrontement et que mon esprit met au point plusieurs scénarios pour la prendre en défaut celle ci écarte les bras dans un geste d’apaisement. Elle me propose une alliance afin de tailler notre propre part du gâteau. Je lui rappelle qu'elle a commencé les hostilités et qu'elle a essayé de me tuer avant de me faire porter le chapeau pour l'assassinat de Rinaldo .
De plus nous pourrions changer les choses de l’intérieur plutôt que de faire le jeu de nos aînés à coup de complot et d'assassinat. Elle déteste Ambre et ses pratiques tout en les utilisant allègrement !
Malheureusement elle est imperméable à mes arguments et quand je lui demande de cesser cette folie je suis prise au cœur d'une tempête sortie de nulle part et je fini par me réveiller dans mon lit.
Rien ne semble avoir bougé depuis la nuit dernière et tout ceci semble avoir été un songe. Cependant les sensations éprouvées pendant la nuit étaient bien réelles.
Une fois apprêté je décide d'inspecter les lieux jusqu'au dehors et ne constatant rien de particulier, je rejoins Tristan aux prise avec une toile représentant la fille de Deirdre. Mais celui ci n'est pas bien fidèle. Certes c'est ressemblant, mais son expression, ses traits et son port n'exprime pas ce que l'on ressent quand on se tient en face de cette farouche guerrière !
Je fais part a mon illustre cousin de mon rêve étrange et lui indique qu'a mon humble avis certains détails de sa fresque mériteraient une certaine retouche.
Même en travaillant de concert nous n'arrivons pas à un résultat convenable. Il me propose donc un contact mental afin de puiser directement dans mes souvenirs. Etant d'un naturel confiante j'accepte et ou bout de quelques instants de profonde concentration le fils de Random reprend le travail de plus belle et fini par nous livré un portait de Cassandre plus vraie que nature !
Une fois l'oeuvre terminé nous convenons qu'un atout de ma personne ne serait pas une mauvaise idée.
Pendant que je prend la pause Tristan m'explique que de terribles événements viennent d'ébranler les Cours. Le Logrus a été inaccessible pendant un temps, mettant à mal certaines grande maisons et permettant à d'autre d’asseoir leur puissance, notamment la maison mineure Euryale farouchement opposée à Merlin et à Ambre.
Soudain, au milieu de notre conversation, un cercle lumineux apparaît à mes pied et dans un scintillement de paillettes aveuglantes je me retrouve assise sur une banquette plutôt moelleuse. Je suis dans une sorte de carrosse en mouvement sans attelage, au coté d'une belle jeune femme portant des lunettes opaques d'où filtre une lueur pourpre au niveau de l'orbite droite.
Le "cocher" n'est autre que l'empereur du Chaos lui même revêtu d'un habit peu conventionnel selon mes critères.
Ma voisine se présente comme étant Corail, la femme de l'homme que j'ai assassiné.
Après que mon cousin ai stoppé le véhicule quelques instant, contre le mur d'un bâtiment rouge surmonté d'un M jaune brillant de mille feux et commandé trois "maxi best of big mac avec frites et coca", la veuve de Rinaldo m'explique qu'elle veut que je lui raconte tout ce qu'il s'est réellement passé et que leurs réactions dépendra de ma coopération.
Ils me précisent tout de même qu'ils ont les moyens de savoir si je leur dis toute la vérité. Ce détail ne peux m’empêcher de me faire sourire. Décidément les ambriens partent toujours du principe que la duplicité est dans la nature de tout le monde !
Après avoir croisé de nombreux véhicule comme le notre tous plus lumineux et bruyant les uns que les autres ont fini par s’arrêter sur une colline, dominant une ville gigantesque, et nous prenons place sur des bancs en bois fixés à une table de même matière.

_________________
A l'abordage !


Dernière édition par Lystrella le Mar 1 Mai - 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lystrella

avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 23/10/2016

MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   Ven 20 Avr - 14:06

2 éme Dinul du mois du Requin Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. Ombre Terre, la nuit.

La nuit semble bien avancée. Il semblerait que nous ayons changer de journée. Une fois de plus je leur livre le récit de ma confrontation avec Cassandre et de comment, par ma main, Rinaldo est mort. Puis je leur livre mes impression quand au trouble qui règne au Chaos. Apparemment Merlin n'a pas jugé bon d'en informer Corail.
De mes maigres connaissances, j'émet l'hypothèse que l'assaut d'atout qui à paralysé le roi de Kashfa, vu sa puissance, aurait peut être été émis par un autre possesseur de "Joyeux" ou par la bête elle même. Corail nous indique que lorsque le contact à été rompu elle a ressenti une violente douleur comme si quelqu'un voulait lui arracher son oeil. Merlin trouve cela pas bête mais certains détails ne collent pas, comme le fait que Cassandre ai crié à un certain Orion d'agir.
Je rappelle aussi à mon cousin que vu les circonstances de ma disparition, Tristan doit se poser de nombreuses questions. D'ailleur sur ses entrefaits, le bracelet de Merlin s'anime et lui indique justement que le fils de Random cherche à me joindre. Malheureusement jugeant ma situation passablement compliqué, je lui fait signe que je ne souhaite pas répondre pour l'instant.
Le petit groupe finis par me faire part qu'il aurait besoin de mon concours pour l'exécution d'un plan.
Comme je leur semble de bonne foi et désireuse de me racheter, l'empereur du chaos demande à son objet, qu'il nomme Spectre, de nous amener à "l'étape suivante".
Le même cercle de lumière apparaît cette fois autour de nous trois. En un instant nous voilà devant une immense marelle, tracée à l'air libre, quelque peu différente de celle que j'ai vu en Ambre. A côté un jeune arbuste abrite un homme qui n'est autre que... Rinaldo ! Devant mon grand étonnement, Corail ouspille Merlin pour ne pas mavoir prévenu et m'explique que c'est un spectre amener à la vie par la Marelle,  une copie de l'original, bien celui ci préfère le terme de jumeau.
Je lui explique que je vais avoir du mal a lui donner du Rinaldo mais, perplexe, il m'explique que "l'original" préférait qu'on l'appelle Luke et qu'au final lui se nomme bel et bien Rinaldo. Rien de simple en somme.
Ils m'expliquent que cet endroit est la Marelle de Corwin, tracé de mémoire par notre oncle. Qu'ils auraient besoin de moi pour la protéger du temps qu'ils placent la doublure sur le trône de Kashfa afin de stabiliser le cercle d'or, faisant croire à la fausse mort du Roi je suppose.
Je ne cache pas ma surprise et rie presque à la blague quand a l'idée de me retrouver enfermé dans cette petite ombre. Corail me fait bien comprendre tout le sérieux de la situation et que vu ma position c'est un bien maigre châtiment ! Certes je reconnais mes torts dans cette affaire et comme j'ai l'habitude de ne jamais fuir mes responsabilités je fini par accepter de veiller sur la Marelle. Nous convenons que je pourrais la franchir dans un premier temps et que celle ci pourrait peut être évoquer un spectre de moi si elle le décidé. Bien évidemment personne n'y croit vraiment si ce n'est Rinaldo. Mais l'expérience semble intéresser Merlin car ce serait une première pour moi et à sa connaissance personne n'a franchie que celle là. Au final une fois le centre atteint, au prix d'un grand effort, et transporté au côté de Merlin, rien de notable ne se passe. Impatients mes "geôliers" finissent par prendre congés. L'empereur me tend une carte de lui même et une de son père. La première en cas de besoin et la deuxième pour avertir Corwin de ma présence en ces lieux.
Quand il fait appelle au pouvoir de spectre celui ci réagit bizarrement et fini par voler en éclats de paillettes criant "au secours, elle arrive".
La stupeur passée, Merlin m'explique qu'il pense être là cible principale de tout ce qu'il se passe. La situation aux Cours, la mort de son meilleur ami, la disparition de Jurt son demi frère, bien que celui ci soit peut être mêlé à tout cela car leurs relations étaient tendus. Jugeant la situation critique, ils saisissent un atout que Corail à sortit de sa poche et finissent par disparaître.

2 éme Dinul du mois du Requin Baleine, Année 164 du calendrier du port libre de Marbe. La marelle de Corwin, fin de matinée

Me voilà donc seule avec pour compagnie un arbre et un tracé mystique. Je fini par m'accroupir et remercier la marelle de m'avoir jugé digne de la traverser puis je décide de me mettre en quête du campement de Rinaldo. Je fini par trouver une petite bergerie pas trop mal aménager et quelques livres. Le tout dans un charmant cadre champêtre er ennuyeux à mourir...
Soudain une petite voix qui ne m'est pas inconnue me.sort de ma torpeur. Fiona se tiens assise sur un petit rocher observant la marelle. "Heureuse" coïncidence puisqu'à dernière nouvelles elle veillait Crowin et que je devais rentrer en contact avec celui-ci. Cependant un doute me saisi. Se pourrait-elle qu'elle ne soit pas celle qu'elle prétend. Je tente des questions sur mon oncle souffrant. Remis sur pied il serait partit sans attendre en quête de Cassandre. Puis je la voie s'approcher du tracée, qui semble réagir négativement à son contact. Elle se ravise et s'interesse de plus près à mon cas. Elle semble m'indique que Tristan l'a prévenu de ma disparition et du rêve que j'ai fait. Bien sur tout ceci colle au scénario mais je reste sur mes gardes. Elle m'indique que si j'avais été victime d'un sortilège celui-ci aurait été effacé lors de mon passage au travers de la marelle. Elle fini par me questionner sur les intentions de Merlin et me propose de me libérer de ma prison. Je lui explique avoir prêté serment et que Je suis femme de parole. Ces mots semble la surprendre et elle me confirme que mon défunt père soit se retourner dans sa tombe. Avec tout le respect que je lui doit je suis bien consciente d'être à l'exact opposé de ce que l'on m'a raconté au sujet se Caine... pendant notre conversation j'essaye de me saisir de l'atout de Corwin en toute discrétion. J'espère réussir un contact afin de confirmer les dire de ma "tante". Étant novice dans la manipulation de ses cartes je ne sais pasnsi c'est faisable d'autant plus que Fiona à vite repéré mon manège et me félicite même d'avoir au moins quelques comportements propre à notre famille. Elle m'indique que sa présence est lié des informations que Tristan à réussi à glaner grace à l'atout de Cassandre. Elle aurait prévu de s'en prendre à Clara et Fiona aimerait que j'y porte assistance. N'aimant pas perdre mon temps avec des faux semblant, je fini par jouer franc jeu et lui explique que sont apparition est trop belle pour être vraie. Qu'un ennemi voulant me duper ne s'y prendrait pas autrement. De plus pour honorer ma parole il ne faudrait pas que je laisse la marelle sans surveillance et que je possède un moyen sur de revenir. A ces mots le sourire de ma tante s'élargit. Elle me tend un atout de cet endroit et se propose meme de rester sur place ou de venir me prêter main forte, bien qu'elle préférerait éviter de prendre un coup d'épée. J'opte pour un compromis. Elle tête surveiller la marelle et me prévenir en cas d'intrusion et je part "sauver" Clara avec un de ses atouts au cas où je tombe sur des forces mystiques auxquelles je ne suis pas préparé. A ces mots je sent un contact d'atout. Pour moi les seules personnes pouvant en être les instigateurs sont Merlin ou Tristan. Par conséquent je décide de repondre. Cest bel et bien le fils de Random qui cherche de mes nouvelles. Je le rassure et lui indique la présence de Fiona. Cela semble l'apaiser. Je lui livre quelques vagues informations sur les projets de Merlin et lui, pour sa part me demande de voir si notre tante peux prévenir Bleys du lien qui semble se tisser entre nos ennemis et les abysses. Heureuse d'avoir put m'entretenir quelques instant avec Tristan je le quitte sur un vieux proverbe marin et retourne à la tâche qui m'attend. Mon sang bout de pouvoir enfin agir. Cela me semble une éternité que je n'ai pas ferraillé ou casser des nez !
Fiona me propose de me guider à travers ombre plutôt que je n'use encore de la marelle. Cela m'épuiserait trop, surtout que d'après elle je n'ai pas encore pleinement récupérer de mon premier passage. La chose étant convenue je la suit d'un pas résolu.
Après une rapide marche nous voilà déjà entre les dunes du désert qui entourent le campement de Clara.
Une fois seule je tente de contacter Corwin. La situation pourrait fortement l'intéressé de plus je devais le tenir informée au sujet de la présence près de sa marelle.  A ma grande surprise il me répond non sans agacement. Saisissant ma chance je lui déballe en une seule phrase la situation de Rinaldo, de Fiona et les projets de Cassandre. Mes arguments font mouche car après un bref instant il me demande de le faire passer.

_________________
A l'abordage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lystrella Rougecrin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lystrella Rougecrin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Catacombes du Samedi :: Ambre :: En jeu-
Sauter vers: